11 novembre

« À toi mon fils, mon petit frère, mon ami, mon Scout.

Il est onze heures, le joyeux tintement des cloches résonne dans les campagnes françaises.

Sais-tu pourquoi, mon Scout ?

Elles commémorent les Héros de la Grande Guerre.
Elles commémorent la fin d'un conflit terrible, d'une guerre sanglante, d'une lutte sans merci.
Pères, frères, fiancés, époux, tous ont donné leurs bras, leurs corps, leurs âmes, leur jeunesse et leurs souffrances pour le combat. Ils sont morts pour toi, mon Scout. Pour que tu puisses vivre, travailler, aimer et te donner. Pour que tu puisses grandir, t'instruire et construire.
Ils ne se battaient pas par haine de l'ennemi. Ils se battaient par devoir. Il se battaient par amour de ceux dont ils étaient les gardiens et les protecteurs.
Ils se battaient par amour de la Patrie.

Alors écoute mon Scout. Ecoute comme elles sonnent les cloches, en ce 11 Novembre 2018.

Et sois fier qu'elles sonnent, les cloches de notre beau pays !

Qu'elles sonnent comme le glas de l'ultime sacrifice !
Qu'elles sonnent pour rappeler le déchirant tocsin !
Qu'elles sonnent pour couvrir l'écho des obus lointains !
Qu'elles sonnent en l'honneur de nos Héros glorieux !
Qu'elles sonnent et montent tes prières tout droit aux Cieux !

Mais qu'elles sonnent aussi pour des lendemains qui chantent !
Qu'elles sonnent pour redonner espoir !
Qu'elles sonnent pour raviver l'ardeur de ta jeunesse !
Qu'elles sonnent pour que résonne Son amour en ton cœur !
Qu'elles sonnent pour nous tirer constamment vers les hauteurs !

Mon Scout,
Aime la vie, honore le sacrifice de tes ancêtres.
Mais garde aussi en ton coeur le désir du Ciel, le désir de te donner entièrement, soit dans une effusion sanglante lors d'une bataille, soit goutte après goutte, en servant héroïquement, tous les jours de ta vie.
Sois plein d'espérance !
Cherche à établir le règne du Christ !
Et par la clarté de son règne, bâtis la Paix !

Désire la paix, mais prépare ton corps, ton coeur et ton intelligence au plus rude des combats.
Le métier d'homme et un rude métier, ceux qui vivent sont ceux qui se battent nous dit Helie de St Marc.
Mais c'est du combat intérieur, du combat spirituel dont il s'agit.

Le Saint est celui qui combat !
Celui qui lutte, qui tombe, mais se relève.
Celui qui tient dans le dernier quart d'heure.
Celui qui relève ses frères d'armes.
Celui qui souffre,
Celui qui prie,
Celui qui serre les dents,
Celui qui est fort,
Celui qui aime.

Prie donc mon Scout, prie avec moi.
Prions pour la paix.
Prions pour nos combats.
Prions pour nos morts.
Prions pour la France !

N'oublie jamais, mon Scout, jamais. Pardonne mais n'oublie jamais.

Et sois fier qu'elles sonnent, les cloches de notre beau Pays ! »
Loup