Robert Pasteau

22/05/2019

Robert Pasteau découvre le scoutisme au sein du Prytanée militaire de La Flèche alors que celui-ci commence tout juste à se développer sous l'influence du Père Sevin. Entré à 20 ans à Saint Cyr (promotion "Général Mangin"), il devient chef scout et diffuse le scoutisme en quartier populaire à Paris.

Il est l'un des premiers chefs à expérimenter les scouts de l'air. En effet avec l'aide de l'Aéro-Club de France, des routiers se lancent dans des activités aériennes, avec notamment la construction (et l'usage) de planeurs ! Le n° 11 de SCOUT du 20 juin présentait ainsi une chronique aérienne signée F. Krono "Construis-toi un planeur". Un camp des routiers de l'air fut organisé la même année par le Centre d'Aviation de la Province d'Ile-de-France à proximité du Centre de Vol à Voile de la Banne d'Ordanche (Mont d'Or) pendant la deuxième quinzaine d'août sous la direction des Chefs R. Pasteau et Jean Baudin, Délégué général au Scoutisme de l'Air, quatre scouts seulement y participèrent. Le même camp fut réorganisé l'année suivante au même endroit pendant la première quinzaine d'août, cette fois là il y eu dix scouts présents.

Pasteau avait été également chef d'un clan militaire à Mourmelon et responsable à Limoges et Bordeaux.

Au début de la seconde guerre mondiale, il est affecté au Groupe de Bombardement 2/21 de Bordeaux. Mort pour la France le 25 mai 1940, il portait sur sa poitrine l'insigne scout.

C'est lui qui prit la photo aérienne de Chamarande reproduite dans le livre du Père Sevin.